Police municipale : le bulletin de naissance ?


Police municipale : le bulletin de naissance ?

La CFTC vous annonce avoir en main les projets de décrets qui vont être présentés au Conseil supérieur de l’administration parisienne prévu le 6 mai prochain. Ce sont en quelque sorte les actes de naissance des différentes composantes de la future police municipale !

La CFTC siégera au côté des organisations syndicales représentatives pour vérifier leur conformité au droit commun.

La CFTC a soutenu depuis le début de ce projet de réforme que le droit commun serait appliqué. Ce sera le cas.

En parallèle des comités de suivi sur la police municipale, la CFTC a été reçue par la direction de la DPSP le 14 avril 2021

La CFTC est favorable à un dialogue social constructif ayant pour priorité les intérêts des agents : les conditions de travail, la rémunération et toutes les composantes d’une vie professionnelle réussie. Mais pour la CFTC, la notion de service public est aussi importante. Il faut donc assembler beaucoup d’éléments qui peuvent parfois paraître contradictoires aux non spécialistes.

La CFTC fait donc des propositions pour la future PM

Création d’une sujétion pour les contraintes et la pénibilité du travail de police (actuellement la DPSP est au niveau 4 de sujétion) pour les agents de police, chefs de service et directeurs de PM.

Maintien et accès à l’entraînement physique professionnel à son niveau actuel pour tous. La CFTC considère que cette formation continue est la “garantie anti bavures” pour les agents et la mairie de Paris. Elle permet de garder le personnel à un haut niveau de compétences et de maintenir les agents opérationnels plus longtemps dans leur intérêt mais aussi celui de l’administration. Le supprimer serait une menace directe à l’encontre de la qualité du service public.

Au sujet du temps de travail : il n’y a pas de projet clair pour l’instant de l’administration. La CFTC fait partie de l’intersyndicale pour la défense du temps de travail. Sa position est claire : « Pas une minute de plus ! »

Régime indemnitaire : la CFTC demande à la Ville de Paris l’engagement qu’il n’y ait aucune baisse de rémunération pour les futurs agents et pour ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas intégrer ce nouveau corps.

La CFTC demande un treizième mois, scindé en deux primes (juin/décembre), pour compléter la rémunération actuelle en prenant en compte la charge mentale que représente le travail de police.

– Il nous a été proposé d’agir sur le RIFSEEP mais nous rappelons qu’il n’existe pas en police municipale de droit commun.

– Il ne doit y avoir aucune discrimination liée à l’âge des agents pour l’accès à la formation PM.

– La CFTC demande la refonte de l’organigramme de la DPSP.

… Ce travail de construction continue et la CFTC en prendra sa part !

Personne ne doit être abandonné le long de ce chemin qui a lentement été tracé avec l’aide de tous

La CFTC sera aux côtés des agents de la future police municipale et accompagnera la transition pour les autres.

Pour info : la CFTC porte une liste pour les élections de la CAP 50 qui concerne les CTPS. Elle sera transitoire en attendant leur intégration en tant que directeur de police municipale.

Photo Oliviervdf sous licence Creative commons

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.