PARIS vous dit « MERCI »… par contre votre porte-monnaie reste bien vide !


La Ville de Paris, à grands renforts de communication, se congratule à tour de bras d’une reconnaissance envers les agents municipaux Parisiens.

Des « MERCI » il en pleut, par des affiches, des poignées de mains, des flash-com, etc.

Toutefois, comment se porte votre pouvoir d’achat ?

La Ville pourrait-elle peut-être aussi :

– essayer de gommer les inégalités des directions sur les rémunérations accessoires, et tirer vers le haut les plus basses primes des agents ?

D’une direction à l’autre, un agent n’a pas une même prime, à grade égal, ancienneté égale ? Merci l’équité

– revoir sa copie, sur les Ratios Promus-Promouvables ? Les organisations syndicales demandaient du 100%, mais la Ville a choisi de laisser presque la moitié des agents de côté qui ne verront donc pas leur traitement budgétaire augmenter en fin de grade… Merci la reconnaissance

– réfléchir à compenser par des primes paniers ou des tickets restaurants pour les agents qui ne peuvent pas venir se restaurer aux tarifs ASPP et autres conventionnés ? Merci la disparité

– penser que les plus bas salaires pourront avoir des soucis pour aider à financer un véhicule propre, suite aux nouvelles mesures anti-pollution ? Merci la considération

– examiner la question des disparités de primes de sujétions, pour les astreintes, les contraintes, les permanences, la conduite de véhicule/engins ? Merci l’inégalité

Et bien d’autres mesures que la CFTC, comme d’autres syndicats, porte et essaye de défendre pour améliorer votre pouvoir d’achat, revaloriser un tant soit peu votre net à payer…

Ce n’est pas « démagogique » que de demander un peu plus pour vivre, se loger, se nourrir !

Vous n’êtes peut-être pas aussi importants que les projets de PARIS,
alors la Ville ne vous dit que «Merci» !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.