Manifestation du 22 mars : rendez-vous à Paris (Bercy) à partir de 13 heures


La CFTC est mobilisée pour les prochaines manifestations du 22 mars contestant les orientations du gouvernement pour la fonction publique.

Aussi, nous vous donnons rendez-vous à Paris-Bercy, devant le ministère de l’Économie (sous les ballons CFTC), le jeudi 22 mars à 13 heures et un départ à 14 heures, pour la défense du pouvoir d’achat des agents et contre une fonction publique morcelée et externalisée.

Mobilisation pour la fonction publique le 22 mars à l’appel de la CFTC

La CFTC appelle les agents de la fonction publique à la plus grande mobilisation le 22 mars prochain afin de défendre l’avenir des services publics et les conditions de travail des agents publics. Après la forte mobilisation unitaire du 10 octobre 2017, nous ne pouvons que constater le refus du gouvernement d’apporter une véritable reconnaissance aux agents publics et d’améliorer leurs conditions de travail dans un contexte toujours plus exigeant.

Le gel de la valeur du point d’indice de rémunération est maintenu, le jour de carence rétabli, l’injuste hausse de la CSG mal compensée, les coupes budgétaires et suppressions d’emplois confirmées. Et de nouveaux projets viennent encore noircir un tableau pourtant déjà bien sombre.

Tout laisse en effet craindre que la comité Action publique 2022 ne s’avère être qu’une opération visant à habiller de profondes remises en cause des missions publiques, ce que confirment les annonces du 1er février sur le plan de départs volontaires des fonctionnaires et la généralisation du recours à l’emploi contractuel pour assurer les missions de service public.

Ces projets de réforme constituent une grave menace et une profonde remise en cause du statut général de la fonction publique.

Ces politiques vont venir fortement aggraver une situation où déjà, que ce soit dans les administrations de l’État, dans les hôpitaux publics et dans les collectivités territoriales, on ne compte plus les services fonctionnant dans des conditions dramatiques, sans les moyens nécessaires – qu’ils soient humains ou budgétaires – et dans lesquels les conditions de travail sont détériorées comme jamais.

Cette journée d’action, de grèves et de mobilisation visera à obtenir :

  • des négociations salariales immédiates pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;
  • l’arrêt des suppressions d’emplois et les créations statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;
  • un nouveau plan de titularisation des contractuel.le.s, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;
  • des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;
  • l’abrogation du jour de carence ;
  • la défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers.

Le 22 mars, soyez nombreux(ses) à venir défendre le service public !

Vous pouvez faire grève 1h, 1/2 journée ou une journée.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.