DPMP : les questions et propositions de la CFTC


Tous mobilisés pour des réponses concrètes à nos inquiétudes légitimes

Les organisations syndicales ont refusé de siéger le 13/12/2021 au CT de direction ! Une date de repli a été établie au 21/12/2021 pour reprendre les échangesLa CFTC par la voix de Claude Royer a pu porter nos revendications.

Questions posées à l’administration, parties AAS et PM

1. Pour le corps des AAS

• Comment comptez-vous résoudre le problème des AAS en MAIRIES pour le lundi, la semaine ou les agents seront en repos lundi ?

• Comptez-vous embaucher des AAS MAIRIES, PARCS et BATIMENTS ? Par exemple dans la 16/17 8 AAS et lors de la séparation en 16 et 17, cela fera 4 AAS ! Donc pas de malades, pas de congés, pas de formations – Ville ou syndicale – et pas de JRTT ?

• Dans certaines brigades, faute d’embauche, ce sont exclusivement des FF qui sont responsables, ou des adjoints ; allez-vous-y remédier et surtout récompenser à leur juste valeur ces services rendus (Primes CIA, NBI pour les FF…) ?

• Une OS a déclaré que les locaux des AAS allaient être nettoyés par une société. Qu’en est-il vraiment, et la date de mise en route si cela est vrai ?

• Pour le parcours professionnel des AAS, est-il toujours d’actualité qu’ils puissent évoluer en caté B ?

• Même si la question peut être aussi discutée en CHSCT ; pour les nouvelles tenues des AAS, avez-vous une date de livraison ? Car ils n’ont pas eu de dotation depuis plus de 2 ans !

• Pourquoi une inégalité de traitement pour les AAS entre la DPMP et la DAE au niveau de la sujétion 4 et de la NBI ?

2. Partie DPMP et DPSP, policiers municipaux, ISVP, ASP, TTPS et contrôleurs

• Modification des propositions initiales de fonctionnement des cycles horaires : le cycle 16/24 avec option 18/02 (saisonnalité ou sur demande du maire d’arrondissement) devient obligatoire ?

Problématique : Quelle IFSE de cycle différente de celle du 14/7 ? Le montant ? (Pour 9 semaines annuelles, environ selon l’administration)

Équité pour les jours fériés, calculs ?

Parkings sous dimensionnés pour accueillir les effectifs, moyens de transports (plus de transports en commun) ?

OU BIEN…

La CFTC propose un équipage d’astreinte et un encadrant de catégorie B par arrondissement : astreinte de sécurité sur 12 mois avec un déclenchement selon les besoins et véhicules fournis si dépassement horaires (plus de transports) ou indemnité kilométrique si nécessaire.

• IFSE d’expertise liée au positionnement hiérarchique pour les AAS, les ASP, les ISVP (personnels MAP inclus), les TTPS, les Contrôleurs, les policiers municipaux, les chefs de service PM.

Quel montant ? Adj. chefs de brigades / chefs de brigades, TTPS, Contrôleurs, chefs de services.

Pas de hiérarchie sans rémunération dédiés !

• La présence de l’effectif à 70% pour nécessité de service !

Pour la CFTC c’est irréalisable au vu des effectifs actuels.

C’est la double peine pour les agents qui ont été présents pour faire fonctionner le service depuis le COVID. Cette mesure sera la mort annoncée du droit syndical et de la vie familiale des agents.

La CFTC propose de rester à l’existant soit 50%.

• Pause méridienne de 30 minutes!

La CFTC souligne l’impossibilité opérationnelle d’une telle mesure.

Les agents n’ont pas le temps d’accéder aux locaux dédiés ou aux restaurants administratifs. Ils se voient dans l’obligation de se restaurer dans leurs véhicules ou à même le trottoir ou sur un banc. L’image de la Ville de Paris risque d’être entachée par cette mesure. Au mépris de la qualité de vie au travail la plus élémentaire ! La chaine du froid ne sera pas respectée !

Il faudrait équiper les agents à pied de besace réfrigérée et les véhicules de glacières efficaces ? Soyons sérieux ! Il faut respecter les besoins fondamentaux des agents et trouver des solutions.

La CFTC propose que les délais de route soient pris en compte pour compenser cette importante perte due à la réforme du temps de travail.

Complément de dernière minute : Le nouveau règlement du temps de travail crédite de 15 minutes dans Chronotime les agents dont le lieu de travail est situé à 15 minutes ou plus d’un lieu de restauration collective.

La CFTC demande que ces 15 minutes prévues par le règlement du temps de travail soit automatiquement créditées aux agents de la DPMP.

• Le délai d’accord d’une semaine pour validation des congés est trop court! C’est une source d’anxiété réduisant les droits des agents, les soumettant au bon vouloir de la hiérarchie, et impactant directement les familles qui se trouvent dans l’incapacité d’anticiper et organiser les congés. La CFTC est contre !

• Le fonctionnement des rondes pédestres et cyclistes après la tombée de la nuit: il s’agirait de préciser les modalités et son organisation opérationnelle. Il ne faut pas exposer les agents à des dangers sans moyens de protections.

La nuit est un contexte particulier, il faut des véhicules, pas de rondes pédestres, ni cyclistes.

• Les interventions : comment seront-elles gérées par les unités pédestres ?

• Question sur les horaires des MAP : quel sera leur horaire pendant les vacances scolaires ? Combien de JRTT libres pour les agents ?

La gestion des agents ne voulant pas intégrer la PMP doit se faire tout simplement en laissant les corps des ISVP, ASP et contrôleurs s’éteindre sans limites de temps. Pour les TTPS, il y en a dans d’autres directions donc : pas d’extinctions, ni de limite de temps.

• Le maintien à l’existant de l’EPP :

La CFTC défend depuis toujours l’entraînement physique professionnel dispensé dans le cadre de la formation continue. Il est « l’assurance anti-bavure » pour la Ville de Paris. Il ne doit pas être une variable RH utilisée par l’administration pour optimiser le temps de travail.

La CFTC propose des entrainements libres (condition physique) autant de fois que nécessaire pour faire face à la pénurie de locaux.

Prochain CT le 5 janvier 2022

Toujours vigilante, la CFTC à vos côtés

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.