DFPE : comité technique du 12 février


Comité technique DFPE
du 12 février 2021

Lettre d’ouverture CFTC

Monsieur le Président, Madame la Conseillère,

Mesdames, messieurs

La CFTC souhaite tout d’abord la bienvenue dans cette instance à Mme Herbé, cheffe du BADS récemment nommée.

Bienvenue dans cette aventure en petite enfance si riche et animée !…

L’année 2021 prend le même chemin que l’année 2020 sur le plan sanitaire avec des protocoles certes légitimes mais de plus en plus contraignants.

Malgré leur bonne volonté, les professionnel(le)s éprouvent une grande fatigue en ce début d’année, certaines équipes se disent épuisées face aux conditions de travail complexes et à l’inquiétude générale.

La communication en ce sens reste primordiale pour informer les agents, les rassurer.

La CFTC demande qu’une attention particulière soit portée à la situation administrative des personnes en ASA ou touchés par le Covid afin qu’elles ne soient pas « oubliées ».

Certes, il appartient aux responsables de faire le lien avec le personnel absent mais de nombreux appels reçus à la CFTC font état d’informations erronées, de pressions pour la reprise du travail, d’erreur d’interprétation des directives (suppression de remboursement de transport / application du jour de carence …)

Chaque personne présente ou en ASA doit bénéficier du même niveau d’information de la part de la direction à mesure que les changements interviennent.

La CFTC attire aussi votre attention sur la situation des aides UGD en CASPE , obligés semble-t-il d’être en présentiel 5 jours sur 5 et dans l’impossibilité de télé-travailler car ne disposant pas de codes personnels d’accès aux outils informatiques.

Ils partageraient ceux de leurs collègues UGD ce qui nous parait fort étonnant !

Non seulement ce fonctionnement déroge à la règle établie par le Secrétariat général car leur santé est exposée chaque jour mais il pose un problème sur place dans la mesure où dans certaines CASPE aucun espace de travail n’est prévu pour les accueillir !

Certains s’installent à même le sol pour travailler car aucun poste de travail ne peut leur être attribué !

Nous vous remercions de votre attention.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.