Comité technique central de la Ville de Paris mercredi 09 octobre 2019


Déclaration d’ouverture de la CFTC

Loi de transformation de la fonction publique : Vigilance !
Restauration ASPP, suspensions de fonctions : des avancées.

Ci-dessous le texte de la déclaration d’ouverture de la CFTC prononcée au Comité technique central
devant l’adjointe à la Maire chargée des ressources humaines et la Secrétaire générale

Madame la Présidente, Madame la Secrétaire Générale, Mesdames, Messieurs,

Depuis notre dernier comité technique central de juin, le climat général ne s’est guère amélioré. Aux chaleurs caniculaires ont succédé un grand froid chez les agents avec le vote de la loi de transformation de la fonction publique sur laquelle l’intersyndicale a interpellé à trois reprises l’exécutif de la Ville. L’audience avec vous, Madame la Maire, mercredi dernier 2 octobre, a permis d’obtenir l’assurance « qu’aucune négociation majeure n’aurait lieu avant les élections municipales » de mars 2020. La CFTC ne pourra cependant se satisfaire de ce répit provisoire. Nous savons en effet que les futurs candidats déclarés ou non sont déjà en train de préparer différents scénarios pour savoir comment appliquer les mesures votées par cette loi. Certains de ces scénarios sont très agressifs vis-à-vis des personnels de la Ville. Aussi nous souhaitons pouvoir engager des discussions pour construire de nouveaux équilibres satisfaisants pour tous.

Les agents de la Ville sont déjà très investis dans leur travail. Chaque année, les redéploiements, l’accroissement des tâches, le fait que la Maire se soit affranchie elle-même de ses propres convictions sur le respect du repos dominical, ne font qu’augmenter la pression subie au travail. Aussi nous ne pourrons accepter des remises en cause profondes qui viendraient déstabiliser davantage un équilibre en voie de fragilisation depuis plusieurs années. La CFTC sera donc particulièrement « vigilante » sur nos conditions de travail, qu’il s’agisse des rythmes de travail, de l’exercice du droit de grève, du fonctionnement des instances ou encore des possibilités d’externalisation … Sur chacun de ces sujets, la CFTC sera attentive à défendre les agents et nous espérons de l’exécutif des décisions courageuses et à la hauteur des enjeux.

Aujourd’hui, nous examinons deux sujets importants. Sur le premier, le renouvellement de la convention avec l’ASPP pour la restauration des agents de la Ville, la CFTC s’associe au souhait d’une restauration répondant aux besoins d’un maximum d’agents. Tous les agents qui le souhaitent, qu’ils soient aux périphéries comme certains au Bois de Vincennes ou d’autres dans des lieux excentrés doivent pouvoir bénéficier d’un accès à une restauration collective et à des tarifs adaptés à leur niveau de ressources, soit avec l’ASPP soit par des conventions avec d’autres organismes. Par ailleurs, l’ASPP doit se montrer réactive sur les questions d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail lorsque des dysfonctionnements sont repérés, qu’il s’agisse de pannes de monte-charge comme au Square Lesage depuis des mois ou d’autres situations préoccupantes que les utilisateurs remarquent.

Sur le sujet des suspensions de fonctions et des enquêtes administratives, la CFTC remercie la DRH pour le travail mené et le souci de parvenir à des textes plus clairs pour tous. Cependant nous souhaitons que les directions usent de ces procédures avec prudence et que la DRH reste bien la garante de leur bon fonctionnement. Nous nous associons aussi à plusieurs des amendements déposés lorsqu’ils vont dans le sens d’une plus grande justice et notamment celui qui permettrait aux agents non sanctionnés à l’issue d’une suspension de n’être pas pénalisés financièrement.

Je vous remercie de votre attention.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.