CHSCT extraordinaire sur la sécurité des personnels de Paris Rendez-vous : des avancées à confirmer


Un CHSCT extraordinaire de la DICOM s’est réuni le 20 décembre à la demande des organisations syndicales représentant le personnel. Cette instance avait été demandée le 6 décembre dernier.

Après de longs échanges, en présence d’une représentante de la DPSP, Madame Véronique Levieux, présidente du CHSCT de la DICOM, a annoncé les points suivants:
– Maintien du dispositif actuel de sécurité de Paris Rendez vous (29 rue de Rivoli): deux agents de la DPSP, portique et tunnel de détection

– Réalisation d’un audit par la DPSP sur la sécurité de ce même espace.

Nous avons demandé que les personnels concernés soient associés à la réalisation de cet audit et qu’il soit présenté lors d’un prochain CHSCT.

Nous resterons très attentifs sur la mise en place de ces mesures.

Voici la déclaration préalable du Secrétaire du CHSCT de la DICOM lors de cette instance:

Madame la présidente du CHSCT, Madame la directrice, Mesdames et messieurs les membres du CHSCT, Mesdames et messieurs les experts,

Nous sommes ici réunis à la demande unanime des représentants du personnel.

Le 6 décembre, Madame la présidente, je vous alertais sur l’incompréhension montante au sein du département Paris Rendez-vous et vous demandais l’organisation de cette instance.
L’enjeu de ce CHSCT n’est pas mince : il s’agit de la sécurité des personnels et celle des usagers de cet espace d’accueil et de vente, connu des Parisiennes et des Parisiens. Car Paris Rendez vous n’est pas qu’un espace de vente : « il accueille le public et informe sur les services de la municipalité », comme le détaille l’arrêté d’organisation de la DICOM publié le 14 décembre dernier au Bulletin municipal officiel.

Peut-être nous évoquerez-vous, dans cette instance un “manque de communication”, un “manque d’information”.

Nous préférerons vous parler du fond : de la sécurité des agents et de celle es centaines de personnes qui travaillent à l’Hôtel de Ville, quels que soient leurs statuts ou leur fonctions.

Nous vous parlerons aussi d’un recul du service public dans un lieu symbole, la «Maison des Parisiens», qui accueille des usagers en quête d’informations et de conseils sur les services municipaux, des visiteurs, des touristes étrangers…

Tout a commencé début décembre. A leur grande surprise, les 11 agents travaillant à Paris Rendez Vous apprennent que la sécurité du 29 rue de Rivoli va être profondément remaniée à l’occasion de l’ouverture prochaine de la halte pour les femmes sans abri de l’Hôtel de Ville.
Ce ne sont plus deux agents de la DPSP qui assureront la sécurité et le contrôle en porte, mais un vigile d’une société privée. Le portique et le tunnel de détection vont également disparaître.

Les agents de la DPSP ont pourtant une parfaite connaissance des lieux, mais également une connaissance fine du bâtiment et de ses différents usages.
Quant aux dispositifs de sécurité, ils ont prouvé leur grande utilité. Selon le témoignage d’agents de la DPSP, des lames, un nunchaku (un instrument d’art martial considéré comme une arme blanche) et même une arme à feu ont déjà été détectés.
Pourquoi affaiblir un service public qui fonctionne parfaitement au profit d’une société privée ?
Les agents de la DICOM et nos collègues de la DPSP ne doivent pas faire les frais d’un dispositif monté dans l’urgence, au prétexte de l’ouverture de la halte.

Pourquoi retirer deux outils de détection majeurs, alors que ce bâtiment est classé par le Ministère de l’Intérieur dans la catégorie Vigipirate “Sécurité renforcée-risque attentat”, un niveau qui est même monté à “Urgence attentat” après l’attentat de Strasbourg.

Le niveau « Sécurité renforcée-risque attentat » implique, par exemple, des « mesures permanentes de sécurité renforcées par des mesures additionnelles », et n’a pas de « limite de temps définie », comme l’indique le site du Ministère de l’Intérieur.
Il y a donc urgence à ne pas modifier le dispositif actuel, qui a fait ses preuves et permet aux agents de Paris Rendez-vous, aux usagers fréquentant l’espace, et à nos collègues de l’Office de Tourisme de travailler en toute sécurité sur un site sensible.
Il suffit de visiter les lieux, avec un oeil attentif, pour comprendre une chose : Paris Rendez Vous permet d’accéder facilement à la Cour Nord, grâce aux dispositifs de sécurité incendie, aux bureaux des élus, à ceux des agents, puis à la cour de la Maire.

Nous sommes donc toutes et tous concernés par le 29 rue de Rivoli.

Que dirons nous, que direz vous Madame Levieux, Madame Fontaine, à Madame Hidalgo en cas d’incident grave ?

La tentative d’intrusion dans l’Hôtel de Ville, qui s’est produite côté parvis, lors de la manifestation des Gilets jaunes du samedi 1er décembre, est aussi une alerte.

Que s’est-il passé précisément ce jour-là ?

Nous vous demandons, Madame la présidente, Madame la directrice, le maintien de l’ensemble du dispositif installé à Paris Rendez vous.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.