A la DPSP, les problèmes non résolus s’accumulent


A la DPSP, les problèmes non réglés s’accumulent alors qu’une nouvelle sous-direction est créée pour accueillir les ASP de la Préfecture !


Nos constats sont alarmants :

Il n’y a plus d’AAS pour fermer les squares : les correspondants de nuit sont appellés à la rescousse !
Il n’y a plus d’ISVP pour la protection des biens et des agents de la Ville de Paris.
Bientôt des ASP seuls pour intervenir sur la voie publique sans l’appui de la Police nationale.

Quelle efficacité ! Il y a un manque récurrent d’agents à tous les niveaux :

– Pour la lutte contre les incivilités
– Pour la sécurité des Parisiens
– Pour constituer les équipages nécessaires afin d’intervenir en sécurité.

Au-delà des chiffres mirobolants et des statistiques trompeuses, la CFTC demande à tous les acteurs de faire preuve de lucidité sur le contexte.
L’uniforme est une cible clairement identifiée par le terrorisme, le risque est donc maximum.
Nous observons l’utilisation en forte augmentation des armes blanches à Paris et des jets de projectiles divers sur les véhicules et les agents.
Où sont les mesures de protection du personnel ? Jusqu’à quand faudra-il tirer la sonnette d’alarme ?

La CFTC demande

Pour les ISVP :
– un minimum de trois ISVP avec armement en équipage de soirée et nuit
– que chaque circonscription identifie les sites à risques et proportionne les dispositifs
– Un ratio de 50% entre les missions de lutte contre les incivilités et de sécurisation pour la programmation SIC Paris pour rassurer les AAS et le personnel des équipements de la Ville de Paris,
– la dotation de vêtements anti-coupures et d’uniformes ignifugés,
– la conclusion rapide du rapport d’étude sur l’armement et la décision de la maire de Paris
– la formation et recyclage SST (secourisme) obligatoire,
– des formations au risque attentat et aux modalités du dépôt de plainte et sur le fonctionnement de la comparution immédiate,
– une date pour la dotation des agents en gilets tactiques

Pour l’Hôtel de Ville : après la remise en fonction des plots anti-intrusions, demandée par la CFTC et la sécurisation du parvis sur la recommandation de la Préfecture de Police. Nous proposons le remplacement du plexiglass inutile sur les portails coulissants des portes de la rue de Lobau par un revêtement balistique translucide de même nature que celui qui va être utilisé à la tour Eiffel. Pour répondre à la problématique du port du gilet pare- balles des agents en porte.
il faut autoriser la matraque télescopique et la bombe lacrymogène non visible du public.

Les agents et les Parisiens valent bien autant que les touristes !

La CFTC a demandé une audience à la DPSP avec pour thèmes :
– UAS Morland : quelles dates pour le déménagement et précisions sur les locaux ? Non fait au CHSCT.
– Point sur les agréments Tonfa, notamment pour les agents arrivant en fin de stage.
– UA proposition de passage à des vacations de 8 heures toute l’année.
– Gilet tactique : quelles échéances pour les dotations ?
– Programmation SIC Paris adaptée en effectif pour l’interventionnelle. Seuil de 50% entre les LCI et les missions de sécurités (surtout le week-end)
– Réassort des bombes lacrymogène et lampes, protection des personnels au filtrage de l’Hôtel de ville, Dotation d’une protection personnelle équivalente au GPIS pour les sites identifiés comme dangereux.
Et également :
– Dotations de vélos électriques pour les vététistes sur la base du volontariat, problématique et solutions au sujet du parking Falguière.
– Points sur la NBI d’encadrement et position de la direction.
– Position de la DPSP sur les huit jours de récupération : seront-ils autorisés par le directeur?
– Passage du logiciel Jasper (gestion des horaires ex DEVE) à Chronogestor, point d’étapes et disfonctionnements.

Au sujet de la refonte des règlements d’emplois

La DPSP a déjà édité des fiches de poste contraires au règlement d’emploi des TTPS. La CFTC s’inquiète du passage en force à laquelle DPSP nous a habitués. Elle prépare et demande la solidarité des autres syndicats pour faire face.
Que faut-il craindre pour les autres catégories d’agents, AAS, ISVP, correspondants de nuit… ?

Inquiétude des AAS : la CFTC demande
– Un point sur les exemptés et sur les 2 heures de GTPI par semaine.
– Les dotations d’uniformes et tenues de sport.
– Dératisation et points sur l’état des locaux.
– Un sondage nominatif est mis en place par la DPSP sur un éventuel passage aux 35 heures des agents ? La méthodologie n’a pas été présentée aux partenaires sociaux.
– Situation des CUI : fonctions et devenir ?
La CFTC défend vos droits dans toutes les instances.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.