SAUVONS L’ AGOSPAP : LA VILLE DOIT RÉTABLIR LES PRESTATIONS SOCIALES ! 3


Suite à l’annonce de la suspension de l’Agospap des inscriptions pour les vacances d’hiver, de printemps et d’été 2018 pour les agents de la Ville et du Département, la CFTC demande le rétablissement immédiat de ces prestations. Il est important que les agents puissent continuer à partir en congés avec leurs enfants à un tarif préférentiel, certains agents devront renoncer à leurs congés dans le cas contraire.

La Ville de Paris doit reprendre les prestations sociales des agents au 1er janvier 2018, l’Agospap ne gardant que les prestations liées à un marché. La CFTC souhaite que ces prestations sociales soient reprises au minima à l’équivalent et sans aucune coupe budgétaire.

Les agents et leur famille n’ont pas à être les victimes des décisions d’ajustement budgétaire de la municipalité, décisions qui sont en décalage total avec leur réalité quotidienne.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

3 commentaires sur “SAUVONS L’ AGOSPAP : LA VILLE DOIT RÉTABLIR LES PRESTATIONS SOCIALES !

  • KEMPF

    J’ai découvert en début de semaine en appelant l’AGOSPAP ue je ne pourrai pas réserver de vacances à tarif préférentiel cette année.
    J’élève seule mais deux enfants et ayant un seul salaire le seul moyen que j’ai de partir en famille, c’est l’AGOSPAP.
    Je suis atterrée de cette décision et je pense sincèrement qu’il faut que les agents de la ville et du département de Paris manifeste fortement leur mécontentement.
    Après la suppression de la journée des mères, après la suppression des jours de récup, l’AGOSPAP.
    Ou cela va s’arrêter….

    cordialement
    Florence KEMPF

  • BLAUBLOMME

    Je signe car c’est « principalement classe moyenne » qui sera impactée par les économies de la Mairie de Paris… Par contre, pour les Elus et l’ensemble de la classe politique, ils seront toujours bien « servies » : « petits fours, voitures de fonction, logement et autres avantages… ». En France, c’est toujours le « peuple Français » qui trinquent… c’est cela la démocratie…