RIFSEEP : la CFTC obtient une avancée sociale pour les adjoints administratifs


Suite à de nombreuses réunions avec la Préfecture de Police concernant le transfert de compétences des titres d’identité, la CFTC n’a eu de cesse de poser la question des primes intégralement payées lors des 90 jours d’arrêt maladie à la Préfecture mais diminuées au prorata du nombre de jours d’arrêt à la Ville de Paris.

Ce système aurait fait perdre de l’argent aux agents de la Préfecture intégrant la mairie de Paris à partir de janvier 2018. Réponse de l’administration, à l’époque :

« En janvier 2019, avec RIFSEEP, tous les agents de Catégorie C seront intégrés selon le calcul de la Préfecture et donc ne se verront plus imputer leurs primes. »

La CFTC ne pouvait se contenter de cette réponse qui aurait vu les agents de la Préfecture perdant durant toute l’année 2018. Nous avions prévenu que nous ne donnerions pas notre accord à cette proposition!

Lors de son CHSCT du 28 septembre, la DRH s’est déplacée pour nous annoncer sa décision.

Le RIFSEEP se mettra en place pour tous les adjoints administratifs de catégorie C dès janvier 2018 avec donc 1 an d’avance !

Certes, cela ne concerne que les adjoints administratifs. Mais ces personnels ne se verront plus diminuer leurs différentes primes dès le 1er janvier en cas d’arrêt de travail.

Pendant les 90 jours, vous aurez enfin votre salaire intégral et non plus simplement votre traitement de base.

Pour votre information, voici le vote de ce point au CHSCT :

POUR : CFTC / SUPAP
CONTRE : CFDT / CGT
ABSTENTION : UNSA

Jugez par vous-même !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.