RÉPRESSION


Le bilan des sanctions 2017 est arrivé !

Un constat facile à réaliser, suffit d’voir l’image et… cherchez l’erreur !

La DPE est vraiment la Direction des Punitions des Eboueurs,

On s’en doutait un peu mais là au moins on ne peut pas être plus clair.

Comment cela peut-il donc être interprété ?

– On peut penser que, vu de la hiérarchie de la DPE, les éboueurs seraient les agents de catégorie C les moins respectueux de leurs obligations professionnelles.

– Vu de la CFTC, la punition, la sanction est souvent un constat d’échec, c’est une forme d’impuissance au management.

Pour atteindre les résultats des autres directions, la Ville devrait mettre en place de réelles formations de management vis-à-vis de ses encadrants de proximité mais cela représente un coût que la Ville ne peut peut-être pas se payer.

Pour ne pas avoir à faire cette dépense, la DPE a opté pour le « tout répression », c’est plus facile et moins coûteux. Quand on pense que le métier d’éboueur est un des métiers les plus pénibles, quelle récompense ! Quelle reconnaissance !

EBOUEUR ! Mon ami, malheur à toi si « tu la ramènes » ! Si tu veux survivre, comme au 19ème siècle, il va te falloir courber l’échine !

Saches qu’après 30 ans de bons et loyaux services avec un dossier clean, un ami, collègue, camarade s’est prit un blâme en guise de cadeau de départ en retraite.

L’inutile n’étant pas nécessaire, pourquoi s’en priver !

Les éboueurs représentent 56% des agents blâmés

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.