Pouvoir d’achat : les agents roulés dans la farine


Gel des salaires, augmentation de la CSG tout juste compensée, RIFSEEP reporté pour certains personnels, mise en place du jour de carence…il ne fait pas bon être fonctionnaire en 2019. Si l’on rajoute à cela l’entrée en vigueur de la loi alimentation depuis le 1er février et son corollaire d’augmentations dans le domaine alimentaire, le pouvoir d’achat des agents régresse d’année en année.

Certes ces mesures ne sont pas du pouvoir de la Maire de Paris, en revanche certains leviers sont de son ressort :

– attribution d’une prime exceptionnelle telle qu’elle a été demandée par la CFTC et
diverses organisations syndicales ;
– objectif à terme d’un Ratio promus/promouvables (RPP) à 100 % pour que
TOUS les agents promouvables soient promus au grade supérieur dès qu’ils
remplissent les conditions et puissent donc voir une augmentation de leur pouvoir
d’achat ;
– remboursement des frais de transports à 50% hors zone ;
– augmentation de la part de logements sociaux attribués au personnel.

Madame la Maire, vous faites l’éloge à juste titre de l’implication et du professionnalisme des agents de la Ville, ce dont la CFTC ne peut que se réjouir.

Mais aujourd’hui, face aux difficultés grandissantes de vos personnels, la CFTC vous demande de les remercier à leur juste valeur, en activant des leviers supplémentaires favorables à leur pouvoir d’achat.

La CFTC toujours aux côtés des agents et de leurs missions de service public

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.