Pour plus de protection des télétravailleurs


L’extension occasionnelle du domaine du télétravail ?

Pas sans protection du télétravailleur ! 

Horaires à rallonge, envahissement de la vie privée, isolement… nouveaux télétravailleurs : nouvelles difficultés !

La crise sanitaire a créé une situation inédite. En raison du confinement, des centaines d’agents de la Ville se sont retrouvés, sans forcément l’avoir jamais désiré, dans la situation de « télétravailleurs ».

La Ville a pu ainsi maintenir un niveau d’activité nécessaire à son fonctionnement même réduit. Les payes ont été assurées, le suivi des marchés également et bien d’autres tâches absolument nécessaires à la continuité du service public.

Nouveaux « télétravailleurs » … nouvelles difficultés…

Pour les nouveaux « télétravailleurs », il a fallu faire face à de nouvelles difficultés : problèmes de connexion, matériel personnel pas assez performant, craintes des accidents au domicile…

Sans compter l’absence d’assurance contre l’usure et le risque de pannes de son matériel informatique personnel, l’utilisation de ses propres ressources (électricité, encre, papier…) et, dans le contexte du confinement, la difficulté à s’isoler et à disposer de bonnes conditions de travail dans des habitations souvent trop petites… Bref, cela a parfois été compliqué, voire très compliqué.

… mais aussi nouveaux risques…

Parmi ces nouveaux risques, celui de ne plus maîtriser son temps : difficulté à s’arrêter de répondre aux mails, journées de travail trop étendues ; ou encore, difficultés d’organisation entre vie professionnelle et vie personnelle et perte de lien avec ses collègues, qui peuvent décourager…

… d’où le besoin d’un « cadre »

Les « télétravailleurs » d’avant le confinement ont signé une convention avec la Ville qui fixe l’organisation de leur travail et notamment leurs limites horaires. Dans un souci d’égalité devant le travail, la CFTC demande que les nouveaux « télétravailleurs », même si cela est temporaire ou occasionnel, bénéficient aussi individuellement d’un cadre fixant les limites de leur télétravail.

Ce cadre permettrait de répondre à plusieurs situations actuelles et à d’éventuelles nouvelles situations d’urgence où un agent se retrouve en télétravail sans protocole précédemment signé. Cela ne pourrait que sécuriser les agents et permettre une meilleure organisation du travail.


Toujours mobilisée, la CFTC à vos côtés

Téléchargement

» Cliquer ici pour télécharger le tract au format pdf 

Contact

E-mail : syndicat-cftc@paris.fr
Tél. : 01 43 47 84 70

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.