Oh ça caille dans les écoles ! Les enfants sont en vacances et le chauffage aussi…


De nombreux collègues, Animateurs, ASEM (Agents Spécialisés des Écoles Maternelles), ATE (Agents Techniques des Écoles) nous font part régulièrement de la dégradation de leurs conditions de travail en hiver pendant les vacances scolaires.

En effet, en période hivernale, les consignes de chauffage prévoient des modalités différentes selon les périodes d’occupation ou non des locaux :

Or, la vie dans les écoles parisiennes ne s’arrête pas au moment des vacances, bien au contraire. Durant ces congés, les enfants des centres des loisirs et les agents qui les accompagnent sont présents du lundi au vendredi de 8h à 18h30.

Transformés en ours polaires sur leur banquise, c’est avec la doudoune, les moufles et les bonnets qu’ils jouent, dessinent, chantent, mangent …et dorment pour les plus jeunes dans des salles et des préaux où la température n’excède parfois pas 9°…

Les parents sont-ils informés de ces conditions d’accueil glaciales ? !

Les équipes d’animation et d’entretien, quant à elles, travaillent dans des conditions inadmissibles et mettent en danger leur santé.

Certes, il est important de ne pas gaspiller nos ressources pour les générations à venir mais il est tout aussi important d’assurer au personnel et aux enfants accueillis des conditions d’accueil décentes.

La Ville de Paris lutte contre le réchauffement climatique en pénalisant les enfants et les agents.
Ne serait-il pas plus efficace de mener une grande campagne de rénovation énergétique des bâtiments de la ville de Paris ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.