Nouvelle discipline olympique à la DFPE : le CHSCT marathon !


La DFPE organisait son CHSCT le 18 décembre.

L’ordre du jour à lui seul relevait de l’exploit sportif :
• 5 points pour avis soumis aux organisations syndicales, pour discussion et vote
• 9 points en communication dont 3 reportés car non traités lors du CHSCT du 17 octobre 2017
• 1 point « questions diverses » pour traiter de l’actualité des établissements

Le tout avec l’objectif d’un record : réaliser cet exploit en une demi-journée, à partir de 14h15 !

La présidente du CHSCT, Sandrine Charnoz, conseillère de Paris déléguée à la Petite enfance, nous a donné un exemple édifiant de l’entraînement imposé aux mandatés du CHSCT de la DFPE pour parvenir sur la ligne d’arrivée et améliorer les conditions de travail des agents à la DFPE :

• Pas d’échauffement donc pas de lettre d’ouverture, c’est une perte de temps…
• Pas le temps de reprendre son souffle : on enchaîne les sujets…
• Pas de retour en arrière : on fonce tête baissée, quitte à aller droit dans le mur…

Les mandatées de la CFTC Petite enfance
• s’indignent de la manière dont le CHSCT a été mené par la présidente
• déplorent le manque de respect à l’égard des intervenants de la DRH / de la DFPE / des organisations syndicales / des experts nommés qui ont travaillé sur leurs dossiers afin d’échanger en présence de leur élu de tutelle.
• exigent que les sujets du CHSCT soient traités avec tout le temps nécessaire à un dialogue social de qualité.

La CFTC Petite enfance continuera à suivre les dossiers de près pour défendre vos droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.