Le Conseil de Paris doit refuser la baisse des subventions de l’Agospap ! 1


Suite à la baisse de 15% des recettes de la Ville de Paris, celle-ci souhaite mettre à contribution l’Agospap, comme levier d’équilibrage budgétaire, à hauteur de 2 millions d’euros.

Dans les pistes d’économies, la DRH propose :
– d’exclure la première tranche des prestations CESU, soit un tiers des agents principalement de catégorie A.
– de moduler les prestations sociales en fonction du revenu net perçu par l’agent , à savoir en y incluant le régime indemnitaire

En terme d’action sociale, il est même envisagé d’appliquer ce type de plafond aux allocations prévoyance santé et à l’allocation de rentrée scolaire !

Tout cela aurait pour conséquence qu’un bon nombre d’agents se verraient exclus des prestations sociales y compris de la maigre participation de la Ville à l’acquisition d’une mutuelle santé !

La CFTC rappelle que l’Agospap fait office de comité d’entreprise et si elle peut moduler en fonction des revenus, elle ne doit pas exclure, rien ne peut venir légitimer l’octroi d’avantages à certains salariés et pas à d’autres.

Un conseil d’administration existe à l’Agospap et devrait se prononcer sur sa politique tarifaire et les élus de valider ou pas les décisions au conseil de Paris.

Il n’est pas acceptable en matière de mixité sociale et de politique familiale d’exclure les uns et de stigmatiser les autres !

La CFTC a mis une pétition en ligne pour le rétablissement des prestations sociales à l’adresse suivante :
https://www.mesopinions.com/petition/social/madame-maire-paris-retablissez-prestations-sociales/35667

SIGNEZ LA PÉTITION, PARTAGEZ, FAITES SIGNER VOS COLLÈGUES !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Commentaire sur “Le Conseil de Paris doit refuser la baisse des subventions de l’Agospap !