La Direction de l’information et de la communication de la Ville de Paris en grève le 15 mai !


Madame Hidalgo,
Depuis votre élection, y-a-t-il jamais eu un pilote dans l’avion de la DICOM ?

L’intersyndicale UCP, CGT et CFTC a été mandatée par les agents de la Direction pour déposer un préavis de grève lundi 15 mai, et revendiquer :

Des conditions de travail décentes, des moyens et des effectifs !

Renforcement des effectifs et priorité à l’embauche de personnels de catégorie C et B pour faire face à l’hécatombe constatée, avec plus de 23% de l’effectif de catégorie C disparu depuis 2008 – Remplacement systématique des postes vacants avec fiches de poste et appels à candidature, notamment pour Paris.fr, l’Équipe messages aux Parisiens et le service des conférencières de l’Hôtel de Ville. Les nominations sur les postes vacants ne doivent plus relever du fait du Prince – Une enveloppe complémentaire pour régler enfin les problèmes acoustiques subis par les agents du 3975, et mettre fin à l’amateurisme et au manque d’anticipation de la direction, dans la conduite des travaux de rénovation du centre d’appels avec une gestion hasardeuse de l’argent public.

Un projet global de direction dans un cadre formel et pérenne : pour mettre fin aux «baronnies» qui s’installent à la DICOM, avec l’autonomisation croissante de certains responsables de départements, au détriment des agents et du service public.

La consultation obligatoire et préalable des instances représentatives du personnel et le respect du Code du travail : un déménagement important (service vidéo, réseaux sociaux, EMP…) est annoncé pour la fin mai alors que les représentants du CHSCT n’ont même pas été consultés !

Une juste rémunération : maintien du niveau de rémunération pour les catégories C et B et des faits exceptionnels pour la catégorie A. Des agents du Protocole et de la Salle de presse ont perdu depuis mars dernier jusqu’à 66% de leur rémunération sur des journées fériées ou de week-end et leurs jours de récupération. Suppression de la double notation pour les agents des 3975 et standards ni objective, ni statutaire, et fin de la proratisation des primes des agents de catégorie C en arrêt maladie.

Un climat social respectueux et apaisé : les règles de la fonction publique sont systématiquement contournées à la DICOM. Feuilles de notations non conformes, «entretiens de mi-année» initiés sans concertation, recrutements d’agents sans fiche de poste ni appel à candidatures… Manque de respect de la hiérarchie envers les agents et une tendance croissante à affirmer des contre-vérités, des «faits alternatifs» dénués de tout fondement et des propos dignes de meetings politiques en réunion de service.

Une communication interne RH digne de ce nom : l’espace Intranet de la DICOM est inexistant et la communication interne ne doit pas se réduire à l’actualité des food-truck et autres paniers bio…

Le gel de l’intégration des agents de la Préfecture de Police sur la plate-forme 3975 : pour éviter la casse de locaux bâtis, il y a moins d’1 an, moyennant une dépense de plusieurs dizaines de milliers d’euros ! De nouveaux locaux décents doivent être trouvés.

Fin de l’expérimentation comptable pour le Département Protocole

Nous appelons les agents de la DICOM à se mobiliser nombreux pour faire valoir l’ensemble des revendications qu’ils ont exprimées récemment lors de la réunion intersyndicale.

syndicat.cftc@paris.fr  07 81 71 03 46 / syndicat-cgt@paris.fr  01 44 52 77 05
ucp@paris.fr  01 43 47 80 72

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.