La CFTC propose un Plan climat pour les agents de la Ville de Paris


Il y a quelques mois la CFTC faisait des propositions en rapport avec les engagements du Plan climat de la métropole du Grand Paris.

« Une indemnité kilométrique vélo (IKV) pour les salariés qui pédalent entre leur domicile et leur lieu de travail est fixée à 0,25 € par kilomètre parcouru ».

En ce qui concerne les salariés du secteur public, le dispositif est, pour le moment, uniquement applicable aux agents des ministères en charge du développement durable et du logement, et des établissements publics qui en relèvent, à titre expérimental entre le 1er septembre 2016 et le 31 août 2018.

La prise en charge des frais engagés pour se déplacer à vélo ou à vélo à assistance électrique correspond au montant de l’indemnité kilométrique vélo (IKV), fixé à 0,25 € par kilomètre parcouru, multiplié par la distance aller-retour la plus courte pouvant être parcourue à vélo entre le lieu de résidence habituelle du salarié et son lieu de travail ainsi que par le nombre de jours de travail annuel.

L’IKV est prise en charge sous réserve d’une déclaration annuelle sur l’honneur de l’agent, s’engageant à utiliser un vélo pour assurer tout ou partie du trajet entre sa résidence habituelle et son lieu de travail, pendant au moins les 3/4 du nombre de jours de travail annuel de l’agent.

Les agents ayant plusieurs lieux de travail peuvent bénéficier de la prise en charge des frais engagés pour leurs déplacements à vélo ou à vélo à assistance électrique entre leur résidence habituelle et leurs différents lieux de travail, dans les mêmes conditions.»

Voir ici

Aujourd’hui la CFTC fait de nouvelles suggestions sur le plan climat pour les agents de la Ville de Paris :
1) La gratuité des transports publics.
2) L’accès et l’extension aux agents de l’aide de la Métropole Grand Paris d’un montant de 5000 euros pour l’achat d’un véhicule propre.
3) La Ville de Paris pourrait considérer ses agents comme des professionnels au service des parisiens pour leur permettre de bénéficier des aides ciblées afin d’acquérir des véhicules neufs, dits propres deux roues ou quatre roues : électriques, hydrogène, GNV.

Cette aide serait dirigée en priorité vers les agents travaillant de nuit, en cycles horaires décalés car ils ne peuvent utiliser les transports en commun. Ils commencent trop tôt ou finissent trop tard.
La CFTC pense que ce serait un comble si la Ville de Paris verbalisait lourdement ses propres agents sans leur donner une chance de se mettre en conformité avec les objectifs du plan climat.

Effets directs sur :
• La santé des parisiens
• La santé des agents
• La circulation à Paris
• Le manque de stationnement
• L’exemplarité de l’engagement d’une capitale

En savoir plus :
Aide financière aux véhicules propres
Lutte contre la pollution: nouvelles aides à la mobilité

La CFTC force de propositions au bénéfice des agents et de leur mission de service public

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.