Aujourd’hui les piscines, demain les crèches, les écoles, les centres de santé ?


Après l’adoption de la loi de transformation de la fonction publique qui porte une atteinte grave à la qualité et à la continuité du service public, le gouvernement réfléchit à une évolution de la règlementation en matière de surveillance des baignades et d’enseignement des activités de natation.

Alors qu’aujourd’hui, seuls les maitres-nageurs sauveteurs (MNS) diplômés sont habilités à exercer les missions de surveillance et d’enseignement de la natation, l’Etat envisage d’autoriser les détenteurs du Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA) à surveiller, seuls, les activités de baignade en piscine.

LA CFTC, SIGNATAIRE DE L’INTERSYNDICALE CONSTITUÉE AVEC LE SYNDICAT NATIONAL PROFESSIONNEL DES MAITRES-NAGEURS SAUVETEURS (SNPMNS) DÉNONCE VIVEMENT CE PROJET !

Le BNSSA est au métier de maitre-nageur, ce que le BAFA est au métier d’animateur ! Sans nier que des premières connaissances aient été acquises, ce niveau d’expertise est très insuffisant pour exercer des missions de surveillance, d’assistance et de secours dans un établissement recevant du public.
CONFIER LA SECURITÉ DU PUBLIC À DES PERSONNELS FORMÉS EN UNE SEMAINE

Peut-on confier la sécurité du public qui nage en piscine à des personnels formés en une semaine à la surveillance des baignades en extérieur (plages, lacs, bases de loisirs …), à titre non professionnel et de manière occasionnelle ?

Peut-on exposer des jeunes collègues, non-diplômés, à des responsabilités, notamment pénales, auxquelles ils ne sont pas préparés? Les usagers accueillis dans les établissements municipaux, au premier rang desquels les enfants, doivent bénéficier d’une surveillance du meilleur niveau, exercée par des professionnels dignes de ce nom !

Comme être parent ne suffit pas pour éveiller des nourrissons ou animer un groupe d’enfants,comme une expérience personnelle ou des convictions ne suffisent pas pour accompagner despersonnes dans leur parcours de santé …Un BNSSA ne suffit pas pour exercer en piscine !
Défendons nos métiers !

Avec la CFTC et le SNPMNS, dites NON à la baisse du niveau de qualification des personnels qui assurent la sécurité des adultes et des enfants accueillis dans les
établissements de la Ville de Paris !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.