Seniors


Les avantages pour les plus de 60 ans

L’arrivée à l’âge senior, que vous soyez déjà en retraite ou pas, peut vous donner le droit à un certain nombre d’avantages.

Transports et sorties

– SNCF, à partir de 60 ans, vous pouvez acheter une une « carte senior + » (60 € par an) qui vous offre des remises allant de 25 à 50 % du prix de vos billets de trains;
– AIRFRANCE, propose un tarif pouvant aller jusqu’à -50% mais uniquement à partir de 65 ans;
– AVIS propose une remise de 50 % pour les plus de 65 ans sur les locations de voitures;
– Pass Navigo en Ile-de-France propose également des réductions à partir de 65 ans mais attention la réduction est accordée sous conditions de revenus;
– Cinémas, théâtres, musées ou expositions proposent pour la plupart un tarif réduit à partir de 60 ans.

Les avantages fiscaux

Après 65 ans, si vos ressources annuelles ne dépassent pas 23 500 €, l’administration fiscale vous donne le droit à un abattement sur les revenus ou pensions de retraite que vous déclarez chaque année.
Impôts locaux: les seniors peuvent bénéficier de réductions voire d’exonération dès lors que leurs ressources ne dépassent pas les montants suivants :

Nombre de partsRevenu fiscal de référence 2016 sur les revenus de 2015
1 part10 697 €
1,25 part12 125 €
1,5 part13 553 €
1,75 part14 981 €
2 parts16 409 €
2,25 parts17 837 €
2,5 parts19 265 €
2,75 parts20 693 €
3 parts22 121 €
+ de 3 parts22 098 € + 2 856 € par demi-part ou 1 428 € par quart de part supplémentaire
Entre 65 et 75 ans, votre taxe foncière sera réduite de 100 €. Au-delà de 75 ans, vous êtes exonéré.

Le calcul des droits de donation


Les donations entre membres de la famille sont encadrées par l’état selon certains plafonds.

Plafonds de donation

La loi autorise les familles à se faire des donations, gratuitement, jusqu’à un certain montant. Le plafond est de 80 724 € entre époux ou partenaires de Pacs, 100 000 € pour un enfant, 31 865 € pour un petit-enfant, 5 310 € pour un arrière petit-enfant, 15 932 € pour un frère ou une sœur et 7 967 € pour un neveu ou une nièce. Si la personne est handicapée, un abattement supplémentaire de 159 325 € est appliqué.
Dans tous les cas, l’administration fiscale tient compte des précédentes donations effectuées sur les 15 dernières années pour calculer le montant de l’abattement dont vous pouvez bénéficier.
Une fois l’abattement retiré, la valeur restante de la donation est taxée selon un barème progressif. Les taux appliqués varient selon la relation qui unit le donateur et le bénéficiaire.
• Entre ascendants et descendants, les droits de donation vont de 5 % pour une part taxable inférieure à 8 072 € à 45 % quand la donation dépasse 1,8 million d’euros.

Part taxable après abattementBarème d’imposition
N’excédant pas 8 072 €5%
Entre 8 072 € et 12 109 €

10%
Entre 12 109 € et 15 932 €

15%
Entre 15 932 € et 552 324 €

20%
Entre 552 324 € et 902 838 €

30%
Entre 902 838 € et 1 805 677 €

40%
Supérieure à 1 805 677 €

45%

• Entre époux ou partenaires de Pacs, le barème est pratiquement le même. La seule différence est que la deuxième et la troisième tranche sont fusionnées en une seule, taxée à 10 %. Une tranche supplémentaire, entre 15 932 € et 31 865 €, est rajoutée et taxée à 15 %. Le reste ne change pas.
• Entre frères et sœurs, la donation est taxée à 35 % quand elle est inférieure à 24 430 €, et à 45 % quand elle est supérieure.
• Pour les parents plus éloignés, le taux d’imposition est de 55 % quand la donation se fait entre parents jusqu’au 4e degré, et de 60 % dans les autres cas.