Indivisible, laïque, démocratique et sociale


Des agents d’une direction technique se sont vus reprocher un comportement qui, aux yeux de leur hiérarchie directe, manquait de neutralité en terme religieux.

Les faits se sont déroulés hors locaux professionnels et hors équipe de collègues.

Ces agents n’avaient jamais fait parler d’eux, la qualité de leur travail est reconnue de tous et aucun rapport ne figurait dans leur dossier administratif. Toutefois, une sanction du 1er groupe leur a immédiatement été infligée alors qu’un entretien de recadrage aurait été nettement plus adapté à la situation.

La CFTC rappelle que la Maire de Paris a déclaré vouloir défendre une laïcité d’intégration et d’ouverture, en conjuguant les différences dans le projet républicain.

Le Guide Laïcité et Neutralité souligne qu’il est primordial que le dialogue et la pédagogie soient systématiquement privilégiés. Il incite à ce que l’exercice disciplinaire, basé sur des sanctions « adaptées, proportionnées, prenant en compte la gravité du manquement, son contexte, ses conséquences et les cas de récidives » soient assumées dans un second temps.

Pour que les choses soient tout à fait claires, le Secrétaire Général de l’époque a précisé aux encadrants que le pouvoir disciplinaire n’avait lieu d’être exercé qu’en cas de persistance d’un comportement inadapté. (lire le courrier du SG)

Il semble que ces messages écrits il y a 2 ans aient déjà été oubliés.

La CFTC, soucieuse de préserver et favoriser la cohésion entre les agents, demande qu’un rappel soit fait, notamment auprès de la hiérarchie de proximité, pour que les valeurs sociales et républicaines essentielles aux vivre et travailler ensemble soient respectées.

La CFTC est à votre écoute

N’hésitez pas à nous contacter si, vous aussi, vous estimez qu’une situation est susceptible d’être, est, ou a été traitée avec un sens excessif de la sanction.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.