Evolution du régime indemnitaire des TTPS


La CFTC rappelle ses positions au sein de l’intersyndicale pour l’évolution du régime indemnitaire des TTPS.

Nous sommes dans l’attente d’un rendez-vous rapide.

Nous avons fait parvenir un mail de rappel à la cheffe du bureau des relations sociales sur les négociations en cours.

Nous rappelons clairement nos positions sur le régime indemnitaire des TTPS, TSAM et responsables LCI tous de catégorie B.

La CFTC est toujours présente et réactive pour votre défense.

Compte rendu de la dernière réunion du 2/2/2017 avec la DRH

Point sur les négociations pour la revalorisation du régime indemnitaire des TTPS de catégorie B.

Intersyndicale CFTC, UNSA, l’UCP, SUPAP FSU avec la participation de la CFDT et de FO.

Actuellement les TTPS ont 3 grades avec des pavés annuels figés à 12 000 € brut pour le premier grade, 13 000 € pour le deuxième et 14 000€ pour le troisième.

Les IC1 promus ont des pavés indemnitaires d’origine à plus de 14 000 euros (à partir du 9e échelon, cat. C) dans lesquels ils vont être cristallisés. Ils sont évolutifs contrairement à ceux des TTPS.

On s’aperçoit rapidement de l’injustice et de l’inégalité très importante existant entre les régimes indemnitaires, même à ancienneté équivalente. Les agents ayant réussi leur examen professionnel au grade d’IC2 sont particulièrement désavantagés.

De plus les pavés TTPS sont bloqués depuis leur création en 2013. Il s’agit d’une double peine pour tous ces agents qui se sont investis pour accéder à la catégorie B.

La CFTC est favorable au déblocage des pavés indemnitaires pour tous les TTPS anciens et nouveaux promus. L’administration propose 3 % d’augmentation de l’enveloppe, nous demandons 5 % au vu des contraintes qui s’accumulent de jour en jour pour les TTPS.

Nous demandons le rattrapage indemnitaire des TTPS qui ont subi le blocage de leurs pavés depuis 2013 (date de leurs créations). Ils affichent un retard important sur les montants annuels.

Un calcul au cas par cas est nécessaire.

Nous signalons également qu’ils ont subi un abaissement de note de trois points à leurs nomination en 2003 et 2007, merci la DPSP !

Nous sommes contre la cotation des postes avant le rattrapage des agents qui ont un retard de rémunération en matière indemnitaire, afin d’avoir un seuil de calcul égalitaire à ancienneté équivalente. La réforme RIFSEPP traitera de la cotation des postes au moment opportun, ne mélangeons pas tout.

Nous rappelons que l’accès aux heures supplémentaires est très variable en fonction des affectations creuses, il existe déjà des écarts très important de rémunérations.

Avant de nous prononcer sur une quelconque proposition, nous exigeons un tableau de simulation clair sur les rattrapages indemnitaires et l’évolution des pavés pour les nouveaux promus.

La CFTC persiste et signe :

Les contraintes que la DPSP cherche à imposer aux TTPS pour le travail de weekend en instaurant de pseudo astreintes ou permanences non rémunérées et non déclenchées ne correspondent en aucun cas à la réglementation.

La CFTC incite les agents à consulter la délibération DRH57 mise en ligne récemment par la DRH sur le régime indemnitaire du corps des techniciens de tranquillité publique et de surveillance de la Commune de Paris.

La CFTC toujours en première ligne pour vous défendre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.