DFPE : CHSCT du 8 juin, lettre d’ouverture CFTC


CHSCT de la DFPE du 8 juin 2020

Lettre d’ouverture

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs,

La crise sanitaire sans précédent que nous traversons, aura modifié profondément nos façons de travailler, notre relation au monde, aux choses du quotidien, à celles et ceux qui nous entourent.

Tout au long de cette période difficile, la CFTC est restée vigilante et à l’écoute des questions des agents et surtout à leurs nombreuses inquiétudes. C’est à ce titre qu’elle s’est montrée « reconnaissante » du travail accompli par chacun, chacune au sein de la direction mais exigeante quant aux conditions de reprise de l’activité.

Nous avons voté contre le PRA tel qu’il était présenté car nous ne le trouvions pas assez progressif au regard du nombre de personnes concernées dès le 11 mai par cette reprise.

Nous plaidions à ce moment pour une prise en compte plus large des risques psychosociaux engendrés par la phase de confinement puis de déconfinement.

Nous regrettons que les mesures prises sur le sujet n’aient pas été à la hauteur des mesures sanitaires et c’est la raison pour laquelle nous demandons rapidement un bilan du SAM pendant cette période.

Suite à cette période, un autre point nous préoccupe, la communication « descendante » des services centraux vers les CASPE, des CASPE vers les responsables et des responsables vers le personnel. Le sujet n’est pas nouveau, il revient régulièrement dans nos échanges mais il a pris un ton particulier quand il s’est agi de la gestion de cette crise sur les règles de gestions des ASA, des congés…

La CFTC s’étonne toujours du décalage constaté entre nos échanges en instance et agenda social sur les mesures ou dispositifs que vous nous présentez et leur compréhension ou leur application sur le terrain. Certes ce n’est pas partout et fort heureusement mais les appels sont suffisamment nombreux, venant d’arrondissements et d’établissements différents pour que nous soyons en alerte.

Vous comprendrez donc pourquoi nous insistons tant sur la rédaction de supports, de protocoles écrits. Nous avons bien entendu votre position : « tout n’est pas protocolisable » il est des domaines où on ne peut s’en dispenser, la gestion des fortes chaleurs en est un pour la CFTC !

Il a été annoncé lors du CTC du 4 juin 2020 que les congés posés et validés avant le confinement peuvent être supprimés sous demande de l’agent avec l’accord de son supérieur hiérarchique sous réserve des nécessités de services. Nous veillerons à ce que cela soit respecté.

Avant de clore cette lettre et même s’il peut paraitre « indécent » de parler « primes » et « gratification » quand nos concitoyens sont encore nombreux à souffrir voire à mourir du Coronavirus, nous demandons que soient affichés de manière lisible et transparente les critères d’attribution de la prime de 330 € annoncée jeudi 4 juin 2020 en CT Central.


La CFTC toujours vigilante et aux cotés de tous les agents


Rejoignez la CFTC pour défendre vos droits, vous conseiller, vous aider

Syndicat CFTC Ville de Paris
2 bis, square Georges Lesage – 75012 Paris
Tél. 01 43 47 84 70 – Courriel : syndicat-cftc@paris.fr


Retrouvez votre actualité et vos contacts CFTC sur cftcvdp.fr et votre IntraParis


Photo Pixabay CC0

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.