Déménagements : un projet à revoir


La DICOM réunissait le 25 juin son Comité technique (CT) et le 10 juillet son Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Comité technique : une organisation provisoire ?


Point principal du CT :
la réorganisation de la DICOM, décrite dans un arrêté de structure. Trois grands pôles vont être créés, autour de trois missions : information, communication de marque et événementiel. La communication interne et les relations publiques sont directement rattachées à la directrice. Un service support et ressources est rattaché au directeur adjoint.

Trois « chargés de préfiguration » doivent être recrutés « cette semaine » (nous a dit Caroline Fontaine, directrice de la DICOM) pour mettre en place cette nouvelle organisation.

La CFTC et l’UCP ont souligné le manque de clarté de l’arrêté. Parmi les zones d’ombre, la possibilité que plusieurs services dépendent de plusieurs pôles et donc dépendent de plusieurs responsables hiérarchiques. Réponse de la directrice : cela ne sera pas le cas.

Cette nouvelle organisation DICOM semble provisoire, puisqu’une seconde étape est prévue après l’été, sans que le calendrier ne soit clair.

La CFTC et l’UCP se sont abstenues sur le projet d’arrêté.

Autre sujet :
un point d’information sur l’organisation pour des sujets « chauds » et « froids » à Paris Numérique. Cette expérimentation, initiée en juin 2017, devait associer les équipes éditoriales, la vidéo ou encore les réseaux sociaux. Dans la pratique, seule la rédaction de Paris.fr, aidée par l’équipe technique, s’est chargée des dossiers froids, malgré un effectif en baisse. Nous regrettons aussi des délais très longs pour les validations et une absence de données chiffrées sur l’audience de ces sujets froids.

CHSCT : un projet de déménagements à revoir

Il y a d’abord un gros problème de méthode : les plans décrivant les projets d’implantation ont été transmis hors délais (8 jours minimum avant l’instance) aux représentants du personnel. C’est une première : nous avons ainsi découvert pendant la séance même du CHSCT une nouvelle version des plans (deux versions successives avaient déjà été envoyées aux représentants) !
De plus, la direction s’est bien gardée d’évoquer l’ampleur de ces déménagements lors de l’audience syndicale à laquelle la CFTC et l’UCP ont assisté en mai dernier. Le manque de concertation est criant sur ce sujet, et la transparence aux abonnés absents. La réunion organisée par la directrice le 26 juin avec tous les personnels de la DICOM n’a d’ailleurs pas permis de répondre aux interrogations légitimes sur ces déménagements, qui concernent de nombreux services.

Il y a aussi des problèmes de fond. Par exemple, le projet évoque la création d’une « newsroom » (dont la directrice n’a pas pu nous décrire le contenu) rassemblant les réseaux sociaux et le « pôle éditorial » de la DICOM dans l’open-space de la cour du 4 rue de Lobau.

Or, ce « pôle éditorial » inclurait uniquement les rédactions web (Paris.fr et Que faire à Paris). Celles-ci ont déjà fait l’amère expérience de cet open space de 2012 à 2015 et ne souhaitent pas la revivre. Il n’est pas question de dégrader à nouveau les conditions de travail de personnels, qui travaillent dans de meilleures conditions actuellement au 1er étage, à proximité de l’équipe du magazine « à Paris » (Paris médias), avec laquelle des rapprochements pourraient être envisagés.

Nous avons aussi demandé la reprise de l’étude ergonomique concernant cet open space, interrompue sans explication par la DICOM en 2015. Pas de réponse de la direction sur ce point.

La CFTC et l’UCP ont voté contre le projet de déménagement.

Seules ces deux organisations syndicales étaient présentes au CHSCT.

Nous avons également évoqué le transfert de la comptabilité de la DICOM vers la DFA. Le bilan est mauvais : les délais s’allongent et les interlocuteurs manquent du côté de la DFA, faute de ressources humaines. La directrice et le président du CHSCT, Christophe Girard, se sont engagés à intervenir sur ce sujet.

Nous saluons le travail de Sébastien Nguyen Van Tam (CFTC), actuel secrétaire du CHSCT : il rejoint bientôt la Direction des affaires juridiques, après avoir œuvré sans relâche au service des agents de la DICOM et de leurs conditions de travail.

Vos représentants au CT et CHSCT, à votre écoute.

Christine Commun (UCP), Victor Dixmier (CFTC) et Sébastien Leroy (UCP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.