Conseil Supérieur des Administrations Parisiennes (CSAP) mercredi 11 septembre 2019


Déclaration d’ouverture de la CFTC


Une filière complète pour les personnels ouvriers !

Ci-dessous le texte de la déclaration d’ouverture de la CFTC prononcée au CSAP
devant l’adjointe à la Maire chargée des ressources humaines et les conseillers de Paris présents

Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs,

Le Conseil supérieur des administrations parisiennes de ce jour nous donne l’occasion d’aborder en point 6 les dispositions statutaires relatives à l’emploi de chef d’exploitation.

Ce point est l’occasion pour la CFTC de soulever à nouveau la question de l’évolution de carrière des personnels dits « ouvriers ». En effet, même si la délibération D. 1054-7° du 8 juillet 1991 a, par ses dispositions, organisé l’accès à l’emploi de chef d’exploitation, elle n’a pas apporté une réponse totalement satisfaisante à l’évolution de carrière des personnels concernés.

En effet cette délibération, si elle a permis aux personnels de maîtrise, aux techniciens supérieurs opérationnels et aux techniciens de tranquillité publique et de surveillance (TTPS) d’accéder par nomination à un emploi fonctionnel, ces agents ne disposent pas pour autant d’un véritable débouché en catégorie A puisqu’ils demeurent des agents de catégorie B comme le mentionne leur fiche de paye.

De même si l’accès à l’emploi fonctionnel permet une évolution de carrière avec une échelle indiciaire similaire à celle d’agents de catégorie A tels que les attachés, il n’apporte de réponses qu’aux questions de rémunération et de déroulé de carrière mais pas à celle de l’organisation d’une véritable filière.

Ce que la CFTC soutient pour ces personnels, c’est qu’ils puissent disposer, à l’instar des administratifs et des techniques, d’une filière complète avec un réel débouché pérenne sur un corps de catégorie A. Aussi la CFTC réitère sa demande faite en comité technique de la DPE le 18 avril dernier et au comité technique central du 28 juin, d’une création, pour ces agents, d’un tel corps pour en finir avec l’impasse catégorielle artificiellement maintenue par les emplois fonctionnels de chef d’exploitation. Cette évolution répondrait à la demande d’équité de traitement en termes de possibilité d’évolution de carrière entre tous les agents et ce quelle que soit leur filière.

Je vous remercie de votre attention.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.