ALERTE GÉNÉRALE : un cas avéré de gale dans les services de la DPE ! A quand la peste et le choléra ?


Un petit encart dans un journal gratuit la semaine dernière informant la population que la gale était arrivée dans le 18ème arrondissement et c’est tout.

Du côté de la Mairie de Paris et de ses services ? Rien, silence radio ! Pas un mot, aucune consigne, un complet désintérêt pour ses agents… Une honte. Les agents du nettoiement seraient-ils quantité négligeable ?

Petit rappel :les éboueurs doivent ramasser ce qui traîne, matelas, vêtements, ordures ménagères et bien d’autres immondices. Les agents prennent le risque de se contaminer mais également leurs collègues et leur famille !

Pourtant, ils travaillent équipés de combinaisons et de gants mais cela ne suffit pas, la preuve en est !

Article du Parisien du 15 juin 2017 : « Comme par deux fois, en 2015 et 2016, la gale a refait son apparition parmi les réfugiés. Cette fois, ce sont les migrants, en attente de prise en charge, installés aux abords de la porte de la Chapelle (XVIIIe), qui sont victimes de cette épidémie, particulièrement contagieuse, et compliquée à éradiquer lorsque les personnes atteintes vivent dans de telles conditions de précarité« .

La CFTC réclame la protection des agents travaillant dans les zones infestées et qu’une solution soit prise le plus tôt possible pour enrayer ce fléau. Les services sanitaires de la Ville doivent agir aussi bien pour les agents que pour la population qui en est victime avant que cela ne prenne des proportions irréversibles et que cette contamination s’étende à l’ensemble de Paris.

Il s’agit d’un problème de salubrité publique !

Il est impératif que la direction privilégie la santé des agents et ne mette pas la priorité sur les enlèvements et le tri sélectif mais sur la décontamination des véhicules et dépôts après chaque intervention !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.